L'histoire

Philippe Avron comédien, auteur interprète, compagnon de Jean Vilar et de Benno Besson, récompensé de plusieurs « Molières » fut une figure majeure du théâtre populaire, depuis les cabarets de la rive gauche avec son compère Claude Evrard (Avron et Evrard), jusqu’aux spectacles solitaires (« Je suis un saumon » « Le Fantôme de Shakespeare»...) en passant par «Hamlet» dans la Cour d’honneur du Palais des Papes au Festival d’Avignon.
Il est décédé en juillet 2010.


Sa femme, Ophélia Avron était psychanalyste. Spécialiste de la thérapie de groupe, elle fut présidente de la Société Française de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe.
Elle est décédée en octobre 2013.


Ils avaient acquis ensemble à Hardivillers-en-Vexin , une maison avec dépendances et jardins.
C’est là qu’ils venaient travailler, écrire, répéter, peindre, sculpter….
C’est là qu’ils avaient l’habitude de passer de longs moments, s’engageant notamment dans l’animation de soirées pour la population.
C’est dans ce village qu’ils reposent, désormais, l’un et l’autre.
Sans héritiers directs, ils avaient décidé qu’à leur décès cette maison reviendrait à la commune.


La Maison Avron appartient donc désormais à la municipalité, qui entend respecter leur volonté : faire de ce lieu un espace d’activités artistiques et culturelles et une résidence d’artistes ou d’écrivains.

 

Ci-dessous un extrait de l'hommage rendu à Philippe Avron, en juillet 2011 à Avignon

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :